lundi 26 mars 2018

Une rame époque 3 en matériel de récupération #3


3 ème  volet de la réalisation de rame époque 3 sur base de matériel de récupération. Nous traiterons aujourd'hui de la modification d'un couvert TP Jouef. 
Le TP Jouef (photo)

Ce matériel classique se trouve dans vos réserves ou en brocante pour moins de 10 euros.
Comparativement à un modèle plus récent il présente de nombreuses erreurs et approximations.
Chouette, c'est ce qu'il nous faut!

Liste des travaux.
Pour ne pas alourdir la facture et « évoquer » un TP 4 portes convenable , contentons-nous de : 

  • Refaire les portes latérales que le constructeur national avait installées à l’intérieur pour les rendre mobiles.
  • Ajouter des marches pied au droit de ces portes
  • Poser des supports de lanterne sur les dossiers
  • Reprendre les bogies (évidement)
  • Changer les essieux
  • Poser des volants de frein
  • Reproduire un toit en toile goudronnée
  • Reprendre la peinture.
  • Refaire les marquages

Pour plus de modifications on peut également changer les tampons, ajouter des détails à la traverse de tamponnement, changer le timon d'attelage pour un boitier normalisé… à la guise du modéliste !

Préparation
Avant toute choses, démonter les boggies, les essieux, enlever les marquages papiers et passer le stylo fibre de verre pour parfaire les surfaces. Puis nettoyer la caisse à l’eau tiède savonneuse avant de laisser sécher.

Les portes latérales
Deux solutions sont possibles.
1)     Si votre modèle présente des traces de caisse décollée, il peut être envisageable de l’ouvrir complètement pour récupérer les portes d’origine. Après avoir recollé la caisse, les portes sont dépouillées de la partie excédentaire qui permettait le glissement sur les rails internes. Un petit travail à la lime permet le bon ajustement en largeur et hauteur.
2)     Si vous ne sentez pas cette option sans risque, réalisez vous-même les portes sur le principe de la modification des OCEM 19/29.

Une fois les portes disponibles, les assembler en haut et en bas avec deux bandelettes de plastique de 95 mm de longueur qui serviront de maintien en écartement et de simulation des rails de guidage.

Lorsque les portes sont assemblées, les coller en place pour obstruer les ouvertures. Attention, ne pas coller le rail inférieur entre les deux portes, celui-ci doit être supprimé, il n’existait pas en réalité.
Avec les chutes représenter les loquets de fermeture des portes.

Les marches pied
Ils sont réalisés avec le kit de détaillage l’Obsidienne ref 8050. Pas de difficulté particulière sur le mode de mise en œuvre.

Dossier. A gauche, le porte lanterne l'Obsidienne.
J'en ajouterai un second de chaque côté!
Les supports de lanternes
J’utilise la référence 8109 de chez l'Obsidienne
Le soudage est délicat, car les pièces sont petites. Mais sans réelle difficulté.

On peut réaliser un support simple par la pose d’un morceau de fil de laiton de 0,3 mm plié à angle droit et enfiché dans le dossier de la caisse.






Toiture en toile goudronnée.
Tous les TP étaient livrés avec ce type de toiture.
Utiliser la même méthode que pour les OCEM 19/29 décrite dans le second volet de ce chantier et inspirée du hors-série Loco revue N°9 « La patine en modélisme ferroviaire »

Les boggies et essieux
Appliquer la méthode décrite dans l’article « améliorer les bogies diamond « Jouef ». En profiter pour changer les essieux et éventuellement poser des paliers.
Si vous voulez ajouter encore à l’amélioration, optez pour des roues à rayons ! (coût plus élevé) et/ou des roues américaine présentant 2 trous comme les roues des bissels avant des 141R

La peinture 
Le brun wagon unifié est reproduit par la méthode du contre typage (cf N° spécial « HS-La peinture en modélisme ») mais rien n'est proposé à partir des teintes Humbrol. Il faut donc reconstituer une recette complète.
La méthode de reproduction se fait en 3 étapes :

  • Identifier la teinte de base la plus approchante
  • Ajuster la teinte avec des couleurs pour la modifier
  • Foncer ou éclaircir au besoin.
Les étapes 2 et 3 peuvent éventuellement être combinées (par exemple ajouter un jaune clair plutôt qu’un jaune puis du blanc)
J’ai donc cherché à m’approcher du brun wagon unifié de modèles récents produit par des industriels (LSM), en essayant plusieurs mélanges, jusqu’à obtenir une teinte correcte. Je note les volumes (en goutte) nécessaires pour refaire le mélange pour d’autres véhicules.
Voici ma recette :
-         1 : HB 170 : 10 g
-         2 : HB 33 : 4 g
-         3 : HB 153 : 1 g


Contretypage de couleur : brun wagon unifié 503
En haut et à gauche : différent test à l'imprimante jet d'encre, en bas la composition de la teinte choisie en RVB et CMJN.
A droite en bas, la plaquette de contretypage peinture humbrol. Les trous servent à tester les teintes par comparaison
avec un modèle existant.
De gauche à droite : Hb 170 pur / Hb 170 5g + Hb 33 1g / Hb170 5g + Hb33 1g + Hb 153 une pointe / Version finale


Marquages
Les marquages d’origine sont en papier collé dans des rectangles réservés à gauche et à droite des faces latérales du wagon. Ces papiers sont bien entendu retirés lors de la phase de préparation du modèle.
Dans la planche de marquage «Carpéna « wagons couverts Sncf époque III (45-65) » Réf 87-54, il n’y a pas de marquage correspondant à ce type de wagon.
Il faut donc, soit trouver des marquages spéciaux, soit les fabriquer soit même. C’est bien sûr cette seconde voie que je choisi ! Il s’agira de refaire des marquages papier, la production de décalque n’étant pas encore dans les compétences du club !
Recherche : J’ai trouvé sur Internet plusieurs n° des « cahiers du modélisme – Club Proto 87 » qui en son temps proposait des informations et articles sur la réalisation de modèles « haute-fidélité au 1/87ème ». Dans son n° 17, un intéressant article fait le tour des couverts TP 4 et 2 portes : affectation, numérotation, couleur, etc.
Je m’en suis inspiré pour produire une partie de l’immatriculation de mon TP. 

J’ai donc dessiné à l’ordinateur les cadres d’immatriculation et d’inscription en prenant un n° correspondant à une tranche logique par rapport à la situation de la rame et au type de couvert (4 portes).
Une couleur approchant le brun wagon unifié est appliquée en fond.  J'ai sélectionné 6 teintes et procédé par tâtonnement pour être au plus juste. Je m'aide d'un carton troué à l'emporte pièce au centre d'un à plat de brun wagon contretypé pour composer la couleur d'impression.  Les inscriptions sont en Arial bold majuscules 2,5 pt, blanc (vous pouvez forcer la taille du caractère dans la fenêtre d’affichage de la taille de votre traitement de texte).
Une fois imprimé à la bonne taille (procéder également par essai/erreur), il suffit de découper et de coller le papier en place.


Marquages : cadre d'immatriculation et d'inscription imprimés sur papier.
La teinte est un peu plus foncée que sur le wagon lui même.


Notes :
1 Les outils de dimensionnement logiciels et les imprimantes personnelles ne produisent pas des résultats exacts. Ceci est valable en termes de taille et de reproduction des couleurs ! Il faut donc faire plusieurs essais.
2 Lors de la découpe, procéder avec une lame de cutter neuve et inciser avec un léger angle rentrant sous le papier. Ainsi la tranche blanche, bien que fine sera moins visible. Il est également possible de masquer avec un peu de peinture (glycéro pour ne pas détremper l’encre des imprimantes) ou avec un feutre.


Les autres marquages sont issus de la planche Carpéna.


Et voici notre TP restauré inclus dans la rame époque 3 sur le réseau de Marcigny



Rendez-vous sur la page dédié à l'exposition des 40 ans : http://rail91.blogspot.fr/p/exposition-40-ans.html.
Visiter la chaîne de RAIL91 sur youtube : http://www. youtube.com/user/clubrail91
Enregistrer un commentaire