dimanche 21 décembre 2014

Une grille en fer forgé

Amis modélistes bonjour,

Afin de me familiariser avec l’animation de cette rubrique, j’ai décidé que mes premiers articles aborderaient des petits « TRUCS »
simples à mettre en œuvre. Des petites mises en bouche, qui à l’arrivée feront, je l’espère, leurs petits effets…



Une grille en fer forgé


Avant....
.... après!

Rubrique : 
Bâtiments : Améliorations & Constructions.


Situation sur le réseau : 
La porte d’entrée du village fortifié de la ville de MARCIGNY.


Photo 3 : Voie ferrée / Mairie / La zone fortifiée du village
Photo 4 : Ensemble de la porte fortifiée
Matériel nécessaire : 
  • Agrafes de bureau !?... 
  • Le classique matériel du modéliste.

Contexte & objectif : 

L’entrée du village fortifié comporte une tour de garde, dont la fenêtre ne bénéficiait pas d’une classique grille de protection en fer forgé.


Solution retenue : 

« LE TRUC »

Aux lieux d’utiliser du laiton à former, je suis parti de simples agrafes de bureau qui ont le très gros avantage d’être parfaitement d’équerre et toutes identiques. Le plus dur est déjà fait…


Cette grille sera composée de 3 agrafes horizontales et d’une verticale. Cette dernière va bénéficier d’une mise en forme plus personnelle.




Déroulé opératoire :
Pour la tour, il s’est résumé à peindre en noir le fond intérieur à l’opposé de l’ouverture, afin de conserver de la profondeur. 

Puis de pré-percer de part et d’autre de la fenêtre les six trous nécessaires pour les trois agrafes horizontales. 


« LE TRUC »

Au niveau des perçages, les diamètres des trous sont plus petits que la section carrée des agrafes et légèrement plus rapprochés que l’écartement de celles-ci. Cette « stratégie » permettra un montage à force avec deux avantages :

Cela permet à l’agrafe d’être tenue en position, le temps de mettre les points de colle coté intérieur de la tour pour la fixation définitive. (Eh oui, en modélisme, deux mains, ce n’est pas forcément suffisant.) 

Le deuxième avantage c’est que l’on maîtrise aussi l’enfoncement des trois agrafes, qui doit-être régulier par rapport à la façade. 

J’ai peint en noir les 4 agrafes, après les avoir plantées sur un bout de polystyrène, à mi-hauteur de celle-ci. Ceci m’a permis de peindre en une fois les parties visibles des agrafes, une fois leur mise en place sur la fenêtre. 

Remarque : Le choix du noir uniforme ?

Il vient du fait que nous sommes près de la mairie et de l’entrée du village fortifié. Cette zone est « stratégique » pour les administrés et les touristes. Donc le bâtiment bénéficie d’un entretien régulier, d’où le choix de la peinture de finition.

Puis, le montant vertical est mise en forme, coupé à longueur afin d’être conforme à la formule retenue. 

Poser un point de colle cyanoacrylate sur le milieu de chacune des 3 barres horizontales. Les points de colle vont créer un léger bourrelet à chaque intersection. Qu’ils soient visibles est de bonne augure, à l’échelle HO, leur forme donnera l’aspect des renforts métalliques. 


Après séchage et raccord de peinture, j’ai passé de la terre à décor afin de générer de légères coulures aux niveaux des ancrages des barreaux. Administrés ou pas, touristes ou pas, cela n’empêche pas les intempéries de travailler… 

En espérant que le résultat soit concluant pour vous...


A très bientôt…

G. LAUZEILLE




Visiter la chaîne de RAIL91 sur youtube : http://www. youtube.com/user/clubrail91
Enregistrer un commentaire