samedi 29 août 2015

Les Malvas #3 : Un kilomètre à pied, ça use, ça use...

Après le minéral sur le petit muret de pierres sèches, et le végétal sur l'ensemble de la composition, voici l'animal ou...
plutôt l'humain avec les compositions de personnages sur le sentier de randonnée des Malvas.

Amis modélistes bonjour,

Les deux premiers chapitres concernant le site de Malvas , nous ont permis d’aborder la construction d’un muret ainsi que la pose de la végétation environnante.

Maintenant, nous allons nous promener le long de ce chemin pour faire « connaissance » avec celles et ceux qui s’y promènent.

(NDLR : les images ont été prises à différents moments de la réalisation et peuvent donc présenter des petites différences et incohérences.)

Matériel nécessaire :
  • Personnages divers (au gré des trouvailles dans les réserves).
  • Une 2CV UNIVERSAL HOBBIES.
  • Le classique matériel du modéliste.

Le chemin de Malvas un site de randonnée incontournable ?

Etant sur une surface plus qu’honorable, j’ai décidé de mettre en place des groupes de personnages. Ils me permettent de « casser » l’aspect monolithique du diorama et de créer des scènes dans la scène.
Le choix des figurines n’est le fait que du hasard de mes recherches. C’est leur allure qui m’a inspiré leur mise en place sur le diorama.

Arrivé des trois scout
De gauche à droite, cela donne la lecture suivante :

Groupe de scouts

Sortant du fond du décor, avec sac à dos et naturellement en groupe, trois scouts peinent à monter la colline de Malvas.

Sûrement des éclaireurs, puisqu’ils sont les seuls visibles sur le sentier. 

Ils cherchent sûrement un emplacement pour camper cette nuit ! 

Ou peut-être en repérage pour leur prochaine randonnée?

Groupe de vieux randonneurs

Devant eux, deux marcheurs plus mûrs.
Le vieux marcheur talonné par les scouts
Les « anciens » arrivant sur la ferme de Malvas

L'un, arrivant enfin devant la ferme, alors que l’autre, reprenant son souffle, est déjà assis et profite de la vue. 

Leur équipement léger laisse à penser qu’ils sont du coin. 

Une ballade qui leur rappelle leur jeunesse. Peut-être sont-ils d’anciens louveteaux ?


Point de vue des randonneurs sur
la 2CV en arrière-plan

Un véhicule et son propriétaire

En suivant le chemin, une 2CV garée marque la fin de la cour de l'ancienne ferme.
Autre angle de vue de la 2CV et
des deux randonneurs en enfilade


 la 2CV stationnée au bord du chemin


Le paysan avec son chien devant l’entrée
 de l’enclos à vaches
Elle appartient au paysan qui demeure en contre bas du plateau.

Accompagné de son chien, il est venu rendre visite à ses vaches et vérifier l'intégrité de l'enclos.


Il ne s’est pas risqué à descendre la pente raide menant à son champ, sans doute de peur que la « puissante » 2CV ne puisse pas la remonter.









Ceci crée un lien entre la partie gauche et le centre de la scène formée par l’immense champ à vaches.


Vue « d’oiseau » entre la 2CV et son propriétaire
Remarque

C’est notre Chroniqueur & Webmaster, Didier qui a retravaillé la « bête » de chez UNIVERSAL HOBBIES.Parcourant les chemins aussi bien que les routes, elle a bénéficié d’une retouche à la terre à décors. Afin qu’elle ne fasse pas « sortie de sa boite et posée », chaque extrémité du train avant a été cintrée afin de braquer les roues.

Didier : Le travail a été très léger sur ce modèle : juste quelques passages en dry brushing de brun sale et une pointe de rouille par léger tapotement des pointes de pinceau sur les surface pleines et les jantes en acier. Une goutte d'ocre très diluée à faire "filer" sur les jointure de porte, un peu de noir huileux au droit du réservoir en formant une coulure d'essence, un léger assombrissement au niveau des poignées de porte  et une bonne dose de terre à décors gris poussière et terre de sienne pour évoquer un usage quotidien et la poussière des champs en insistant sur le bas de caisse et les gardes boue.
Ha si, délicatement avec une petite pince, je tord l'axe des roues avant pour donner un petit air "dynamique" à cette voiture dont le conducteur s'est posé là!


Un autre groupe de trois randonneurs


Le paysan devant son champ et
les randonneurs arrivants
Puis, plus à droite de la scène, sur la passerelle et venant de la direction opposée, un autre groupe de trois randonneurs.


Le premier attend et regarde avec une certaine impatience les deux randonneuses qui semblent traîner un  peu.

Vue sur le premier randonneur

La randonneuse sur le milieu de la passerelle
et observant en bas

La première, arrivée sur la passerelle, semble fascinée par le point de vue en contre bas et suggère à l’observateur de faire de même.

 Cette simple attitude de la figurine crée un lien entre la « surface » et le site de la grotte.







La deuxième randonneuse arrive
péniblement sur la passerelle


La deuxième randonneuse semble à la peine. 

Elle se traîne pour arriver à ce point remarquable, surement pressé par celle qui, sur la passerelle, lui crie de venir admirer la cascade.

Remarquez la vache qui se gratte sur le barbelé!
Vue d’ensemble de la scène.
Les planches ont l'air neuves, mais il ne faut pas trop se pencher!!

sous un autre angle

L'enchaînement de ces quatre scénettes crée un rythme. Elles permettent de raconter une succession d’histoires et de donner vie à cet ensemble.


A très bientôt…pour la dernière partie.

G. LAUZEILLE

Visiter la chaîne de RAIL91 sur youtube : http://www. youtube.com/user/clubrail91
Enregistrer un commentaire