jeudi 1 janvier 2015

Mise en scène d'une 2CV fourgonnette


Amis modélistes bonjour! Aujourd’hui je vous propose la personnalisation d’une figure emblématique des routes et villes de France et des trente glorieuses, la…

... Citroën 2CV fourgonnette ! Celle-ci est de marque Universal Hobbies et prend place sur le chantier de la mairie.

Avant !







Après!






Rubrique

Véhicules & Environnements / Personnalisation & adaptation.


Situation sur le réseau

Zone des travaux de ravalement devant le Musée.

Photo 5 (Voie ferrée / Musée & Mairie / Immeuble du notaire - vue de 3/4).
Photo 6 (Voie ferrée / Musée & Mairie / Immeuble du notaire vu en enfilade).


Photo 7 (Musée avec chantier & Mairie).

Photo 8 (Détail chantier mise en scène de la 2CV Fourgonnette).
Matériel nécessaire
  • Agrafes de bureau…? Cela devient une « fixation » ?!… 
  • Une échelle 
  • Une mine de crayon de 1 mm 
  • Une allumette 
  • Une 2CV Fourgonnette UNIVERSAL HOBBIES 
  • Perceuse à colonne pour mini perceuse 
  • Le classique matériel du modéliste 
Contexte & objectif

Le chantier de ravalement devant le musée doit bénéficier d’au moins un véhicule. Qui dit chantier époque III, dit entre autre 2CV Fourgonnette. Cette dernière réalisée par UNIVERSAL HOBBIES est de très bonne facture et mérite donc toute notre attention. 
Les améliorations et modification consistent en  :
  • Deux barres de toit. 
  • Une échelle. 
  • Un tuyau. 
  • Un chiffon rouge sur l’échelle, servant à signaler que celle-ci dépasse du gabarit du véhicule. 

Solution retenue

« LE TRUC »

Aux lieux d’utiliser du laiton à former, je suis parti de simples agrafes de bureau. Elles ont le très gros avantage d’être parfaitement d’équerre et toutes identiques. Donc le plus dur est déjà fait…

…J’ai l’impression d’avoir déjà lu cela quelque part !? Mais attention, j’ai séparé les agrafes par lot de deux agrafes, afin d’avoir la largeur de la barre de toit désirée.

Déroulé opératoire

Personnellement, j’ai retiré sous la voiture, le bourrelet disgracieux qui permet de verrouiller le modèle sur son présentoir. Il vrai qu’une fois posée sur le réseau le bourrelet n’est pas trop visible. Mais si, le dit véhicule se retrouve sur un pont, un quai de chargement ou toute autre zone dégagée cela risque d’être vraiment « moche ». Donc c’est comme vous le sentez…


Photo 9 (Détail du bourrelet sous la 2CV Fourgonnette).
Nous allons commencer par le perçage du toit. En fait, la partie la plus délicate de cette amélioration.

Délicat à juste titre ; la reproduction d’UNIVERSAL HOBBIES est en métal et comme un problème n’arrive jamais seul, la zone à percer correspond aux bords arrondis du toit. D’où l’utilisation d’une perceuse à colonne.

Le choix des agrafes étant fait, il faut repérer l’écartement correspondant, pour percer ces 4 trous. Je vous conseille fortement, avec l’aide d’un porte foret de bien « marquer» les trous à réaliser, cela guidera le foret au moment du perçage.

Le plus dur est fait, les trous sont percés. Nous allons pouvoir y monter nos agrafes. Comme précisé plus haut, j’ai détaché les agrafes par paire, afin d’obtenir la bonne largeur. Personnellement, j’ai réussi le montage à force, mais j’avais au préalable pris la précaution de mettre un point de colle dans chaque trou. Je vous conseille de glisser un gabarit sous les deux « barres de toit » afin de maîtriser leur hauteur d’enfoncement.

Dans les boites à surplus du club, j’ai trouvé une échelle. Sa préparation s’est résumée à un ébavurage, un lavis de base marron permettant à la terre à décors d’être plus adhérante.

La mine de crayon de 1 mm étant droite et cylindrique, elle est parfaite pour suggérer un tuyau fixé à l’échelle. Afin d’enlever l’aspect brillant, je l’ai « trempée » dans la terre à décors noire.


Photo 10 (Mise en patine du « tuyau » et de l’échelle).

Photo 11 (Ensemble des éléments avant montage).
Il suffit de coller à la cyanoacrylate l’échelle sur « les barres de toit ». Puis coller le « tuyau » par-dessus. Le montage décentré me semble plus logique, par le fait que les côtés sont toujours plus accessibles que l’axe du véhicule. De plus, ce n’est pas un véhicule d’incendie mais de chantier…

Il nous reste à réaliser le fameux chiffon rouge déchiré, accroché au bout de l’échelle.

« LE TRUC »

C’est là que l’allumette de section carrée rentre en scène.

Vous brisez l’allumette. Elle va, au niveau de la cassure générer une écharde dont la largeur va correspondre à l’une des facettes carrées de votre allumette.

Vous coupez droit à la base de l’écharde

Un coup de pinceau rouge brique.

Puis collez la partie coupée de ce « chiffon » improvisé, sur le dernier barreau de l’échelle. Vous pouvez constater que le rendu est du plus bel effet.


Remarque : Il est peut-être discutable de ne pas avoir rajouté le nom de l’entreprise de part et d’autre du véhicule. Dans mon cas, le chantier est en arrière-plan sur le réseau. Je n’ai donc pas jugé très utile ce genre de détail par rapport à la visibilité offerte.

Il nous reste à patiner la base du véhicule, pour suggérer les nombreux chantiers fréquentés depuis des années.







Le résultat est plutôt concluant, non ?...

A très bientôt…


G. LAUZEILLE

Visiter la chaîne de RAIL91 sur youtube : http://www. youtube.com/user/clubrail91
Enregistrer un commentaire