mardi 10 mars 2015

La bifurcation : retour en détails #1

En janvier 2014, nous avions réalisé une première mise en scène de l'environnement de la bifurcation de Trainsburg autour d'un poste d'aiguillage. Une seconde étape de détaillage a été entreprise pour donner un peu plus de caractère à cette partie du réseau. Explications...

Amis modélistes bonjour,


Aujourd’hui, direction la campagne. Je vous emmène à la bifurcation à double voies de « Trainsburg ».

D'abord, comme dit l’expression, « redonnons à César ce qui appartient à César ».
Je suis parti d’une base existante, mise en place par notre Chroniqueur/Webmaster Didier.
Le diorama était déjà constitué :
  • D’un poste d’aiguillage avec l’intérieur déjà aménagé.
  • D’un cabanon en appui sur le mur de soutènement de la voie supérieure. 
  • De deux personnages.
  • Du sol sablonneux.
  • Du flocage de la zone.
Ma plus-value ? …Elle a consisté à détailler le poste d’aiguillage et son environnement immédiat.
Photo 01 (Vue générale de l’espace vide)

Photo 02 (Vue rapprochée du même espace)

Photo 03 (Sur une vue équivalente, l’aménagement de Didier)

Je profite aussi de cette scène pour vous renvoyer vers l’article de Gérard DESTAIS notre «géotrouvetout» de l’électronique. Son article du 13 mars 2014 « La bifurcation de Trainsburg : un croisement protégé » est la description complète de l’alimentation électrique de ce double croisement.

Photo 04 (Vue générale avec les croisements de voies)
Photo 05 avant « travaux ».


Photos 06, 07 & 08 après « travaux ».

Rubrique :

Bâtiments : Améliorations et Constructions.

Situation sur le réseau :
En rase campagne, entre le diorama des ramasseurs de pommes et celui du château de Trainsburg qui a d’ailleurs donné son nom à la bifurcation.

Matériel nécessaire :
  • Fil de cuivre très fin.
  • Récupération dans les boites à surplus d’un certain nombre d’éléments décrits dans les lignes qui suivent.
  • Fabrication de barrière de service (MADE IN Gérard DESTAIS) et oui encore lui.
  • Le classique matériel du modéliste.
Contexte et objectif :

Du fait de l’agencement particulier des voies de circulations, notre regard se concentre naturellement sur le poste d’aiguillage qui lui est associé.


Photo 09 (Le regard focalise naturellement sur le bâtiment).
D’où l’intérêt d’un « habillage plus poussé » de cette zone.

Solution retenue :
Elle consiste à piocher dans les surplus. Vous savez… ces fameux fonds de boites que tous les modélistes n’osent jamais jeter : « …Un jour, on fera bien quelques choses avec… ». Eh bien ce jour est arrivé !

Voyez plutôt cet article comme un prétexte pour « recycler » ces accessoires de fond de boites qui, une fois associés d’un peu de votre imagination, donneront à vos dioramas un peu plus de « peps ».

Déroulé opératoire :
En fait de déroulé, il m’a suffi de me poser des questions liées aux fonctionnalités du bâtiment pour enrichir ma mise en scène.

  • Comment est alimenté le bâtiment ?
  • Faut-il un ou plusieurs éclairages extérieurs ?
  • Le bâtiment est-il protéger des intempéries ?
  • Comment est-il chauffé ?
  • Qui dit bâtiment technique dit stockage ? du ballast ? de la signalisation ? des traverses ? du matériel ?…
  • Des hommes travaillent sur le site. Ont-ils des outillages ? Faut-il prévoir des sécurités et où ? 
  • Etc…

Les réponses à ces questions m’ont permis de lister l’ensemble des aménagements et des détails à réaliser sur le bâtiment et ses alentours.

Mais nous verrons cela plus en détail dans la deuxième partie de cet article.

A très bientôt…


G. LAUZEILLE

Visiter la chaîne de RAIL91 sur youtube : http://www. youtube.com/user/clubrail91
Enregistrer un commentaire